Flash
infos

Découvrez l'exposition "Inventons les villes et les territoires de demain". Les scientifiques de l'Université Gustave Eiffel viennent à la rencontre des collégiennes et des collégiens.

Aller au contenu principal
+

Olivier Payrastre, Chercheur en hydrologie, à l'Université Gustave Eiffel.

Olivier Payrastre, Chercheur en hydrologie

Publié en juillet 2022
-

Faites connaissance avec Olivier Payrastre qui présente son parcours et son métier au jeune public.

Pouvez-vous nous décrire votre sujet de recherche ?

J’étudie les phénomènes de crues soudaines liées aux pluies intenses, qui se produisent sur des petits cours d’eau. Ces phénomènes sont dangereux car ils sont à la fois violents, très rapides, et difficiles à anticiper. Mes recherches portent sur la connaissance et la prévision de ces phénomènes.

Comment décririez-vous votre journée de travail ?

C’est souvent un peu comme une course contre la montre. Tous les matins je me fixe quelques objectifs et j’essaie de les tenir, mais le temps passe très vite.. Il y a souvent des réunions avec mes collègues et les étudiants que j’encadre ; bien sur la production de résultats et la rédaction d’articles et de rapports ; et aussi la préparation des travaux de recherche à venir.

Qu’est-ce qui vous fait vous lever le matin ?

Le réveil bien sûr ! Mais aussi la pensée à tout ce que je vais avoir à faire, et l’envie de rentrer le soir avec la satisfaction d’avoir bien mis à profit ma journée.

Qu’est-ce que les gens n’imaginent pas qui fasse partie de votre métier ?

Un chercheur voyage assez régulièrement, pour des projets communs avec des laboratoires étrangers, ou la participation à des conférences scientifiques. Je fais en moyenne un à deux déplacements à l’étranger par an.

Enfant, quel était votre livre préféré ?

Le chien des Baskerville (C. Doyle) et La nuit des temps (R. Barjavel) pour le côté mystérieux, avec une explication logique à la fin.

Avez-vous (ou avez-vous eu) un mentor ?

Pas vraiment. Mon goût pour la recherche m’est venu assez tardivement, lorsque j’ai eu l’occasion de travailler avec plusieurs chercheurs expérimentés, à la fin de mes études d’ingénieur.

Décrivez le moment le plus intense de votre carrière.

Il y a eu beaucoup de moments forts : je pense à ma soutenance de thèse, à certaines conférences ou j’ai pu présenter mes travaux devant de grandes assemblées, à l’obtention de certains financements pour mes recherches, et à la finalisation de certains projets longs et ambitieux.

Définissez la recherche scientifique en 3 mots 

Je pense à 3 qualités à mon avis importantes pour un chercheur : curiosité, rigueur, pugnacité.

Quel métier exerceriez-vous si vous n’étiez pas chercheur ?

J’exercerais probablement dans un service opérationnel de prévision des crues, qui produit la vigilance crues (vigicrues.gouv.fr), et dans lequel j’ai travaillé avant ma carrière de chercheur.

Que diriez-vous au jeune homme que vous étiez ?

Crois en ton potentiel et laisse-toi guider par tes envies.

Fiche d'identité du portrait

Titre :Olivier Payrastre, chercheur en hydrologie
Date :Interview réalisée pour la fête de la science 2022
Conception :L'association Moulin à étincelle
Rédactrice :Soizick de Bagneaux
Coordination :Le service Diffusion des Savoirs et Ouverture à la Société de l'Université Gustave Eiffel
Collection :Scientifiques à la loupe
Version PDF :Téléchargez l'interview de Olivier Payrastre