Aller au contenu principal
+

Utilisez le sommaire déroulant pour accéder aux articles du dossier.

Modalités de republication

Vous avez la possibilité de republier cet article, librement, sur votre site web, blog, etc.

Cartographier les bruits d’une ville grâce à ses habitants

Publié en janvier 2024
-

Avec Arnaud Can, chercheur en acoustique à l’UMRAE (Université Gustave Eiffel / Cerema) ; Philippe Audubert, adjoint Politique publique en faveur des personnes âgées et de la prévention de la santé à la Ville de Rezé et Emilie Rossa, Directrice environnement à la Ville de Rezé.

Impliquer les citoyens pour réaliser un diagnostic des environnements sonores à l’échelle de toute une ville. Voilà l’objectif des porteurs du projet SonoRezé, fruit d’une collaboration entre l’Université Gustave Eiffel et la commune de Rezé.

Carte de bruit LA50, indicateur du niveau sonore moyen dans les différentes zones de la ville.

Cette carte de la présence perçue des bruits de trafic aérien montre une importante densité de sources sonores dans le sud-ouest de la ville, proche de la zone de l’aéroport.

Avec ses axes aériens, routiers et ferroviaires, ses bords de Loire et de Sèvre, sa forêt urbaine ou sa vallée de l’Ilette, la ville de Rezé, au sud de Nantes, offre un paysage acoustique varié. C’est cet environnement sonore que 134 habitants volontaires ont eu pour mission d’analyser dans le cadre de SonoRezé, une expérimentation initiée par l’UMRAE (Unité Mixte de Recherche en Acoustique Environnementale). De décembre 2021 à juin 2022, ces citoyens étaient encouragés à utiliser l’application NoiseCapture sur leur smartphone afin d’élaborer une carte de bruit participative de leur ville. Seule consigne : effectuer des mesures d’une durée d’au moins une minute et éviter les sons parasites (bruits de pas, rafales de vent, etc.). Au total, 1 566 mesures ont ainsi été collectées, l’équivalent de 93 heures d’enregistrement.

 

La réussite d’une démarche collective inédite

Après le succès de cette première phase, les partenaires de SonoRezé ont engagé une nouvelle expérimentation citoyenne soutenue par l’appel à projets « Science avec et pour la société - Recherches participatives » de l’ANR : SonoRezé II. Initiée en mai 2023, elle doit se poursuivre jusqu’en 2025 et permettre l’approfondissement des diagnostics et des relevés dans cette ville de près de 45 000 habitants. Au terme de deux ateliers qui se sont tenus à l’automne 2023, les citoyens, élus et chercheurs impliqués ont décidé de s’intéresser en premier lieu à la question du bruit lié au trafic aérien.

Textes du dossier rédigés par l'agence Kogito suite à l'interview des co-porteurs.

Fiche d’identité de la recherche participative

Titre du projet :SonoRezé (Diagnostic citoyen des environnements sonores rezéens)
Financement :Issu de l'appel à projets I-SITE-FUTURE Chercheur.e.s-Citoyen.ne. lancé en 2021.
Objectif :

Établir une cartographie participative des niveaux sonores à l’échelle de la collectivité de Rezé. Interroger l’impact de l’expérimentation sur la perception des environnements sonores par les participants eux-mêmes afin d’appuyer des politiques de la ville sur des expériences citoyennes.

Co-porteurs :

Arnaud Can, chercheur en acoustique à l’UMRAE (Université Gustave Eiffel / Cerema) ; Philippe Audubert, adjoint Politique publique en faveur des personnes âgées et de la prévention de la santé à la Ville de Rezé ; Emilie Rossa, Directrice environnement à la Ville de Rezé.

Temps forts :Participation à la Semaine du son de l’Unescoen janvier 2022. Séminaire de rendu scientifique auprès des Rezéens le 25 juin 2022. Participation aux FUTURE Days  à Nantes et à l’Urban Sound Symposium à Barcelone en avril 2023. Prix science ouverte du logiciel libre de la recherche 2023 pour l’application NoiseCapture, catégorie « Communauté ».
Livrable principal :Rapport final du projet (742 Ko).
Mots clés :Carte de bruit, mesure participative, savoir habitant, citoyen, recherche-action.