Aller au contenu principal
+

Utilisez le sommaire déroulant pour accéder aux articles du dossier.

Modalités de republication

Vous avez la possibilité de republier cet article, librement, sur votre site web, blog, etc.

Imaginer une ville où il fait bon vieillir

Publié en janvier 2024
-

A l’heure où le vieillissement des populations est devenu un enjeu sociétal, CAPACité appliquera les principes des sciences citoyennes pour aborder collectivement les représentations communes de la ville inclusive du futur.

Avec Luciana Castro Gonçalves, enseignante-chercheuse spécialiste de l’innovation collaborative à ESIEE Paris et Sylvie Dhalleine, ex-directrice de la Maison des Ainés et des Aidants Paris Ouest.

Consacré à la question du bien vieillir en ville, le projet CAPACité a mis en œuvre une démarche de co-construction de la ville inclusive du futur avec des personnes âgées de Paris et d’Ivry-sur-Seine. Une méthode inspirante pour la création de politiques publiques adaptées aux besoins et perspectives de tous.

Quelle ville du futur souhaitez-vous ? C’est en synthèse la question que les quatre chercheuses en économie, urbanisme et management de l’innovation du projet CAPACité (Citoyens Aînés Partenaires pour l’Autonomie dans la Cité) ont posé à des personnes âgées. Pendant un an, ces scientifiques ont mis en œuvre une démarche de co-construction de la ville inclusive de demain avec des seniors.

Objectifs : déterminer leurs représentations du « bien vieillir » et identifier quels sont les formes et espaces d’entraide qui pourraient favoriser leur inclusion dans les villes. Ce travail de terrain a été mené en collaboration avec des partenaires experts du grand âge et en relation directe avec les personnes âgées : la Maison des Ainés et des Aidants de Paris Ouest, Ivry Sciences et Silver Innov. Résultats : une cinquantaine de propositions pour mieux circuler, s’épanouir, apprendre, être en forme, s’approvisionner, travailler et habiter dans la ville.  

 

Les seniors, une population rarement consultée 

En plus de vouloir apporter des réponses à cette question complexe du « bien vieillir » en ville, les chercheuses de CAPACité ont souhaité comprendre si et comment le design thinking – une méthode d’innovation collective et créative - pouvait favoriser la participation de publics vulnérables dans les processus de co-construction des politiques publiques. Une question loin d’être anodine : en 2040, plus d’un habitant sur quatre aurait 65 ans ou plus. Pourtant, nos aînés sont rarement invités dans les démarches de recherche de solutions.

Textes du dossier rédigés par l'agence Kogito suite à l'interview des co-portrices.

Fiche d’identité de la recherche participative

Titre du projet :CAPACité (Citoyens Aînés Partenaires pour l’Autonomie dans la Cité).
Financement :Issu de l'appel à projets I-SITE-FUTURE Chercheur.e.s-Citoyen.ne. lancé en 2021.
Objectifs :Identifier les formes et espaces d’entraide favorisant le lien social et l’inclusion des personnes âgées dans la ville du futur ; déterminer les méthodologies participatives permettant de placer la parole des personnes âgées au centre du processus de co-construction de la ville inclusive du futur.
Co-portrices :Luciana Castro Gonçalves, enseignante-chercheuse spécialiste de l’innovation collaborative à ESIEE Paris et Sylvie Dhalleine, ex-directrice de la Maison des Ainés et des Aidants Paris Ouest.
Temps forts :Premiers entretiens avec des personnes âgées en septembre 2021 et dernier atelier de créativité en septembre 2022.
Livrable principal :Plateforme de consultation citoyenne en cours de conception.
Mots clés :Vieillissement, territoires, citoyens, démarche participative, inclusion.