Flash
infos

Découvrez l'exposition "Inventons les villes et les territoires de demain". Les scientifiques de l'Université Gustave Eiffel viennent à la rencontre des collégiennes et des collégiens.

Aller au contenu principal
+

Utilisez le sommaire déroulant pour accéder aux articles du dossier.

Modalités de republication

Vous avez la possibilité de republier cet article, librement, sur votre site web, blog, etc.

Imaginer un futur commun autour d’une carte

Les coulisses de la recherche

Comment résoudre le problème d’un territoire sans être une connaisseuse ou un connaisseur ? Entre complexité et faisabilité, le jeu Futurable permet de tester cet équilibre. Une attention est portée aux sentiments des participantes et des participants, comme l’éco-anxiété, car il s’agit à la fois d’en prendre soin et de les évaluer pour obtenir un dialogue riche et ressortir du jeu gagnant.

Les citoyens au cœur du processus de création

Dans le cadre du travail de recherche-action et de recherche-création de l’association, les ateliers ont été menés avec différents groupes d'habitants de la métropole de Nantes déjà intéressés par ces enjeux : personnes familières du jeu, personnes travaillant à la maison de quartier Confluences, étudiants, doctorantess et enseignants-chercheurs de l’université mais aussi militant.e.s membres de collectifs tels qu’Alternatiba, Attac ou Extinction Rebellion. Armé.e.s de post-it et de feutres autour d’une grande carte de l’estuaire de la Loire, les participant.e.s ont pu prendre la mesure de la complexité des phénomènes sociaux et environnementaux, nourrir la forme et les modalités du jeu, enrichir les scénarios et les personnages.

« Vous devez résoudre la crise du logement avant la fin de votre mandat en 2044 »

À l’issue de ces ateliers, d’autres citoyens et notamment des élus de Nantes Métropole se sont prêtés au jeu. « Mais qu’ont fait les dirigeants du territoire pour que nous en arrivions là ? » se demande le Parlement élu (les joueur.eurs et joueuses) lorsqu’est annoncée la situation à laquelle il se trouve confronté, projeté en 2039. Une fois le scénario posé et les règles et contraintes expliquées par l’animateur.rice, le groupe s’interroge, identifie, discute, propose et choisit jusqu’à faire émerger une vision stratégique partagée.

Les premières évolutions du jeu

Suite à la collaboration entre les chercheurs et les membres de l’association, le jeu est devenu plus accessible, notamment en passant d’un format de quatre à deux heures. Grâce aux scénarios, illustrations, cartes personnages et péripéties développés lors des ateliers de narration collective, les joueur.euse.s sont en immersion du début à la fin sur le territoire de l’estuaire de la Loire. Le jeu a également été adapté à d’autres territoires tels que le Parc naturel Loire-Anjou-Touraine et l’île d’Yeu, preuve de la capacité de standardisation et de transmissibilité du concept.

Construit sur une base scientifique, Futurable a par ailleurs été le support de travaux sur les « jeux à causer » d’Hélène Sellier, chercheuse en game studies. L’objectif de ces jeux n’est pas tant de gagner que de réussir à créer le dialogue, à causer des émotions et réflexions.

Rassembler autour de la question du changement climatique

Aujourd’hui, les partenaires du projet Futurable collaborent avec le Muséum d’Histoire Naturelle de Nantes pour envisager l’installation d’un espace pérenne afin de présenter le jeu et d’assurer son animation par des étudiantes et médiateurs. L’association va aussi accompagner le plan de prévention du risque inondation (PPRI) de Nantes Métropole sur la partie citoyenne et culture du risque, ce qui permettra de poursuivre la collaboration entre laboratoires et monde de la médiation. Enfin, des liens avec le GIEC Pays de la Loire sont en train de se nouer. « Le projet a vraiment permis une mise en mouvement du réseau et un renforcement essentiel des liens entre les acteurs qui gravitent autour de la question de l’adaptation au changement climatique » se réjouit Alice Mounissamy, cofondatrice de l’association Nantes Futurable.

Images du terrain